[Spécial Berlin] Berlin, la nouvelle terre d’accueil des start-up Européennes


Depuis maintenant deux années, la capitale Allemande est souvent citée en exemple lorsqu’il est question de start-up et notamment celles présentes sur le secteur du numérique. D’où vient cet attrait des entrepreneurs ? Pourquoi Berlin prend elle le pas sur Londres ou Paris ? Durant le voyage du master MTI nous avons pu obtenir quelques réponses à ce sujet.

 

Créer son entreprise est une réelle aventure virant parfois au combat. Selon les pays, il est plus ou moins facile de se lancer et de devenir son propre patron. Cependant, l’envie et la motivation ne suffisent pas. Certes, l’adéquation produit/marché est essentielle, mais l’écosystème dans lequel nous entreprenons est tout aussi important. Le secteur du numérique est particulièrement assujetti à ce mode de fonctionnement en réseau qui, pour croitre et être compétitif dans une économie globalisée, a besoin d’un environnement favorable à l’émergence d’un climat entrepreneurial. Justement, c’est cet environnement qu’il est possible de retrouver dans la capitale Allemande.

 

Peut-être avez-vous pu lire que Berlin était la nouvelle « Silicon Valley » Européenne. N’allons pas jusque là. En revanche, la ville rassemble la majorité des start-up Allemandes, surtout orientées vers les métiers du numérique (sites web, applications mobiles, jeux vidéos…). Ce regroupement crée un tissu favorable à l’éclosion de jeunes pousses innovantes, capables de proposer des produits à forte valeur ajoutée. Un réseau où l’entraide et la mise en relation sont légion. De plus, Berlin est une capitale très internationale : à la croisée de nombreux pays européens, la multiplicité des profils et des cultures participent au dynamisme de l’écosystème. L’Anglais y est parlé par tous, ce qui facilite également les échanges. Nous pouvons aussi parler de la créativité qui règne dans cette ville. Longtemps repère d’artistes, Berlin a su conserver ce trait de caractère, désormais apposé au business. Cela se ressent dans le nombre et la qualité des studios de design présents à travers la ville. Une créativité évidemment essentielle à l’élaboration de produits et services innovants. La qualité des formations et des profils compte également dans ce succès : grandes universités et écoles d’ingénieurs mettent sur la place de jeunes actifs dynamiques, compétents et mobiles, qui n’hésitent pas d’aller de start-up en start-up pour proposer leur savoir faire. Enfin, les structures d’accompagnements à la création d’entreprises innovantes agissent comme catalyseurs du système : espaces de co-working, incubateurs et investisseurs œuvrent pour faire de Berlin une capitale du numérique.

Cet environnement a permis à la ville de faire venir de nombreux entrepreneurs, également attirés par des loyers et un coût de la vie peu élevés (comparés à Paris ou à Londres). Le secteur du numérique peut-il à lui seul remonter la ville vers les niveaux de ses cousines Munich, Stuttgart ou Francfort ? Il est encore trop tôt pour l’affirmer, mais Berlin est assurément sur une bonne dynamique.

 

Sources :

– Voyage d’étude 2013 du Master MTI à Berlin

– Berlin le nouveau royaume des start-up, Le journal des grandes écoles et des universités, numéro 65, Février – Avril 2013.

Share this post

2 comments

Add yours
  1. Sebastien 26 avril, 2013 at 17:01 Répondre

    Berlin est la nouvelle Mecque européenne pour l’e-business en général. Qui peut être ressenti à travers du type d’offres de travail, l’augmentation des installations de travail partagés et l’embourgeoisement inévitable de certains quartiers de la ville, spécialement dans le «ring».

    Salut

Post a new comment