Etat des lieux de l’activité du capital risque en Europe


Début septembre, Jean-David Chamboredon, CEO d’ISAI a publié une étude sur l’activité du capital risque en Europe dans le secteur du numérique.

A partir de plusieurs sources, Ernst & Young, Quilvest, Earlybird, Venturesource et EVCA ; l’étude met en avant les principales caractéristiques de l’activité du capital risque en Europe.

Dans un premier temps, l’étude revient sur le marché du capital risque en expliquant que 55% des investissements ne seraient pas rentable. Le schéma ci-dessous montre qu’ente 2000 et 2010, sur 25 000 sociétés financées :

  • 25% ont été rachetées ou introduites en bourses,
  • 4% ont été valorisées à plus de 100M$ lors de la sortie des investisseurs
  • 0,01% ont eu une valorisation supérieure à 1 milliard de dollars lors de la sortie des investisseurs

 

 

L’étude revient aussi sur la trop grande disparité entre l’Europe et les USA en matière de capital risque. D’autre part, on remarque que la répartition des investissements en Europe est particulièrement inégale d’un point de vue géographique.

Plus réjouissant, l’étude souligne qu’au cours de ces 15 dernières années, une grande communauté d’entrepreneurs s’est développée en Europe, notamment dans les médias numériques. Généralement, ces entrepreneurs réinvestissent une partie de leur argent dans de jeunes startups et se lancent dans la création de nouvelles sociétés.

D’autre part, 7,4% des européens seraient des « entrepreneurs potentiels » contre 5,2% il y a 5 ans (ce pourcentage est légèrement plus faible et en baisse aux Etats-Unis).

Enfin les programmes « Entrepreneurs », des écoles et universités européennes, seraient de plus en plus prestigieux, devançant parfois même les programmes de finance.

 

Source : Funding Innovation in Europe

Share this post

No comments

Add yours