Interview de Muriel Touaty, Directrice générale de l’Association Technion France


Interview de Muriel Touaty, Directrice générale de l’Association Technion France.

Tecnhion MTI

Pouvez vous nous présenter le Technion ?

Le Technion est un fleuron au plan mondial de valorisation de la recherche et de la création d’entreprises technologiques à haute valeur ajoutée. C’est une université et une école d’ingénieurs multidisciplinaire qui forme ses étudiants à devenir des viviers d’idées et d’innovations concrètes qui s’exportent dans le monde entier. C’est la seule Université non Américaine classée parmi les 10 premières universités en nombre d’anciens diplômés devenus CEO de grandes entreprises. Le Technion a su établir des liens solides et développer une politique de partenariats extrêmement efficace avec les plus grandes entreprises et les plus grands centres de recherches dans le monde. En effet, à ce jour, plus de 80% des diplômés du Technion travaillent dans des entreprises qui participent à l’économie d’Israël et 68% des entreprises Israéliennes cotées au NASDAQ ont été fondées ou sont dirigées par des diplômés du Technion. Ce qui fait d’Israël le N°1, après les Etats-Unis, des pays dont les sociétés sont cotées au NASDAQ. N’oublions pas enfin, que le Technion, c’est aussi 3 prix Nobel de Chimie, et j’ose dire presque 4 puisque Arieh Warshel, de l’université de Californie du Sud qui vient de se voir décerné le prix Nobel de chimie 2013, avec Michael Levitt et Martin Karplus, est un ancien diplômé du Technion.

Quelle est la mission de l’Association Technion France ?

L’Association Technion France a pour mission de promouvoir le Technion, Israel Institute of Technology, dans les milieux scientifiques, industriels et économiques et de faire connaître les réalisations et les projets du Technion dans les domaines de la recherche scientifique et technologique.

Le Technion France initie, développe et concrétise des partenariats de recherche stratégiques avec les groupes industriels français sur des sujets d’excellence. De plus elle entend favoriser l’établissement de rapports étroits entre ces milieux et l’ensemble des scientifiques, enseignants et étudiants du Technion, pour le développement de la coopération sur des projets d’intérêt commun.

Elle a pour but également de multiplier les évènements et les conférences en France en invitant des professeurs spécialistes d’Israël.

Enfin, elle apporte un soutien matériel et financier au Technion pour favoriser son développement et sa recherche et apporter une aide aux étudiants.

Quel a été votre parcours avant d’arriver à ce poste?

Née en France, j’ai  vécu en Israël pendant 19 ans (1982-2001) où j’ai été diplômée d’une maîtrise en science politique et en droit international à l’Université de Tel Aviv.

A mes débuts, j’ai travaillé dans une start-up israélienne à forte croissance sur la communication améliorée et les relations publiques entre la France et Israël. J’ai ensuite co-fondée et été Directrice Marketing et des relations publiques pour l’Europe de la Start-Up «Business Layers», une start-up qui a développé le E-provisioning Software. C’est cette mission qui m’a ramenée vers la France où j’ai commencé l’aventure Technion France dont j’ai pris la direction en 2001.

Comment le Technion encourage l’innovation ?

Le Technion a été classé 6ème université mondiale en entrepreneuriat et innovation d’après un classement du MIT. L’université est reconnue par le monde entier comme un modèle d’’innovation à part entière dû à sa philosophie de l’excellence, de la prise de risque et du dépassement de soi inhérent à la culture même des Israéliens et donc des étudiants qui étudient au Technion.

Outil indispensable de la création de valeur au Technion, le T3, Technion Technology Transfer Office, favorise et valorise le passage concret du laboratoire au marché, à travers la création de start-ups ou la vente de licences à des grands groupes.

De nombreuses illustrations réussies, comme la technologie Intel, la téléphonie mobile ou la mise au point et le lancement d’un satellite par des étudiants démontrent l’excellence des supports et structures mises à disposition des étudiants et chercheurs du Technion permettant à ce dernier de devenir un fer de lance de l’innovation à l’échelle mondiale. Outre un cursus dédié à l’entrepreneuriat, le Technion permet aux étudiants de vivre dans une dynamique de réflexion continue en leur posant des problèmes difficiles à résoudre et en les incitant à se surpasser pour imaginer des solutions viables sur les marchés actuelles.

Enfin, plusieurs structures de Ventures Capitalistes  (VitaLife Partner, Battery Ventures) se sont associés au Technion pour apporter un soutien conséquent aux start-up incubés et aux projets prometteurs.

La liste est encore longue, et comme je le dis toujours, il vaut mieux venir directement se rendre compte de la réalité du Technion sur place, on n’en sort jamais comme on y est rentré.

Avez vous un exemple d’innovations issues du Technion ou d’une collaboration française avec le Technion ?

Le Prof. Hossam Haick, figure emblématique du Technion, a été classé parmi les 35 inventeurs les plus innovants de sa génération par le MIT. En effet, il a créé un nanocapteur électronique qui permet de détecter des tumeurs grâce à l’odeur.

Le Professeur André Syrota, Président de l’Inserm et le Professeur Peretz Lavie, Président du Technion, signeront une convention pour la création d’un nouveau Laboratoire International Associé (LIA), le 17 décembre 2013. Il réunira, autour d’un projet de « nez électronique artificiel » l’Unité Inserm 999 « Hypertension artérielle pulmonaire » et celle du département d’ingénierie chimique et de la Russell Berrie Nanotechnology Institute, dirigé par le Professeur Hossam Haick.

Par ailleurs, le Technion, à travers mon action au sein du Technion France, a établie des partenariats de recherche ciblés et stratégiques avec de grands groupes tels que Veolia, Sanofi, Servier, Merieux, Total ou très récemment le Groupe Havas.

L’Ecole Polytechniques, HEC, l’ENS ULM ou encore ParisTech, pour ne citer qu’eux, sont des partenaires privilégiés pour les échanges d’étudiants et les collaborations académiques avec le Technion.

Pouvez vous nous parler du colloque que vous organisez prochainement ?

Le 17 Décembre prochain, à la Maison de la Chimie et sous le Haut Patronage du Chef de l’Etat, le Technion France va traiter des enjeux majeurs de l’innovation, plus précisément du processus qui permet de passer du laboratoire et la genèse d’une idée à l’application industrielle et commerciale sur le marché. Des experts de France et du Technion, tant industriels que chercheurs, Ventures Capitalistes ou institutionnels, viendront échanger tout au long de la journée autour de 4 tables rondes. Favorisant l’échange le colloque prendra la forme de débats entre les intervenants et le public sans présentation figée. Par ailleurs, nous aurons l’honneur d’accueillir Mme Fioraso, Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche et Mme Pellerin, Ministre Déléguée chargée des PME, de l’Innovation et de l’Economie Numérique lors de ce colloque scientifique.

Il ne reste que quelques places disponibles sur le lient suivant :         http://technionfrance.org/docs/DEC13/Coupon_Journee.pdf

Un grand merci à Muriel Touaty d’avoir accepté cette interview pour le MTI Review

Plus d’informations sur l’Association Technion France

Retrouvez aussi des informations complémentaires de cette interview sur LaBiotech

Share this post

No comments

Add yours