La Finlande, un pays encore méconnu : Entre nature et performances


Les finlandais voient en la France un pays romantique, gastronomique et touristique. Image qui est certes limitée mais qui n’entache en rien notre culture. Les français, quant à eux, ont longtemps vu la Finlande comme un pays reculé et ancré dans l’héritage du communisme.  Il ne s’agit ici que de fausses idées reçues. La Finlande est un pays fascinant qui mérite une attention toute particulière.

 

Très convoitée tout au long de son Histoire, la Finlande a été le théâtre d’une lutte d’influence entre la Russie et la Suède, ses deux grands voisins. La Finlande a été sous le joug de la Suède pendant environ 6 siècles, à partir du 13ème Siècle puis sous celui de la Russie et ce jusqu’en 1917 date de son indépendance. Indépendance relative puisqu’elle ne pouvait se joindre au bloc de l’ouest sous peine de mécontenter son puissant voisin. C’est seulement après l’effondrement de l’URSS que la Finlande a pu profiter d’une ouverture certaine. Très rapidement, la Finlande a intégré l’Union Européenne et en 1995 et en est devenue l’un de ses meilleurs élèves.

 

Comment la Finlande a t-elle su prendre le virage de l’innovation et de la performance?

 

Après la grave récession des années 90 en raison de la perte brutale de ses marchés dans l’ex-URSS, l’économie finlandaise s’est rapidement adaptée à la mondialisation et a connu une prospérité exceptionnelle : une croissance annuelle du PNB de 3,5% par an en moyenne depuis 1995. Ses indices économiques très performants enregistrés dès son entrée dans l’Union européenne, a prouvé à ses redoutables voisins que ses désirs d’ouverture et d’indépendance n’étaient en rien utopiques. La Finlande est aujourd’hui l’une des premières nations dans le monde sur le plan des performances économiques et sur le plan de l’innovation.

 

L’innovation : au cœur du système finlandais.

 

Les Finlandais très « terre à terre » et bénéficiant d’un cadre de vie hors pair, ont pendant longtemps su tirer profit de ce que la nature leur offrait. Ce pays composé à 70% de forêts s’est spécialisé tout naturellement dans le traitement du bois et la production de papier, puis a su se positionner sur d’autres terrains très fertiles. La Finlande se consacre petit à petit à l’électronique, aux télécommunications et aux biotechnologies et ce depuis une vingtaine d’années. En effet, il est le premier pays au monde à utiliser des téléphones portables et Internet. Dès 1897, le Conseiller d’Espagne à Helsinki, écrivait au sujet de la Finlande: « toutes les inventions pratiques sont adoptées avidement, rapidement et pleinement ». Il continuait: « Ici, le téléphone est comme un ordinaire outil de cuisine ». Rappelons que le brevet du téléphone y a été déposé en 1876. Plus de cent ans plus tard, cette observation n’est pas vraiment dénaturée. L’attrait pour la technologie est très frappant en Finlande.

 

Cette politique d’innovation s’est développée de manière exponentielle depuis son entrée dans l’Union européenne et semble  s’intégrer parfaitement dans le paysage stratégique de la Finlande. En effet, le pays dispose d’une structure politique très simplifiée qui donne comme priorité nationale le  développement de son industrie reposant en priorité sur l’innovation. Depuis 2008, le gouvernement finlandais a lancé « La Stratégie d’innovation » reposant sur des mesures d’incitation de l’innovation dans des domaines non technologiques, et ce spécifiquement dans le secteur tertiaire. Rappelons que le secteur des services emploie près de 70% de la population et contribue à hauteur de près de 65% du PIB. Par ailleurs, le gouvernement finlandais encourage les entreprises à mettre les utilisateurs au cœur des activités de R&D et d’innovation. De plus, sans une coopération étroite entre les différents agents économiques finlandais et un lien très fort entre les secteurs public et privé, cette politique d’innovation n’aurait pu voir le jour. Aujourd’hui, les entreprises, les centres de recherche et universitaires finlandais travaillent main dans la main pour développer des projets innovants et stimuler la R&D. La Finlande consacre environ 3 % de son PIB à la R&D, soit l’un des taux les plus élevés au monde. Selon Global Summary Innovation Index, les leaders mondiaux en termes d’innovation sont (dans l’ordre): la Suisse, Singapour, la Finlande, la Suède le Japon, les États-Unis, et Israël.

 

Une performance généralisée.

 

Mais cette politique industrielle visant à améliorer la compétitivité du pays n’altère en rien l’emploi et le système éducatif finlandais bien au contraire.  Bien qu’individualiste, le peuple finnois est très  attaché au consensus social et à l’intérêt général. Les femmes sont aussi nombreuses sur le marché de l’emploi que les hommes. La Finlande est un modèle d’intégration des séniors dans le monde du travail. Entre 1998 et 2009, le taux d’emploi des 55-64 ans est passé de 35 % à 56 %. Concernant les plus jeunes, le système éducatif finlandais est très envié : 60 % de la population possède un diplôme universitaire. Depuis longtemps la Finlande a toujours privilégié ses élèves et les a mis au centre du système éducatif. Le savoir prend ainsi la seconde position : « Chaque élève est important ».

 

Cette performance semble toutefois s’essouffler.

 

En revanche, même si la Finlande est désormais connue pour ses performances économiques, sa compétitivité et son modèle d’innovation, c’est le pays de la zone euro qui a été le plus durement touché par la crise financière. La principale raison est  la chute brutale de ses exportations. Elles représentaient avant 40% du PNB. Sous l’effet de la récession mondiale, le commerce extérieur du pays a connu une importante baisse, les exportations sont tombées à 32% et les importations à 31%. La reprise s’est faite lentement en 2010.  Pour 2012, le gouvernement et l’institut de conjoncture prévoient une croissance de l’ordre de 0,8 %. Croissance bien inférieure aux années précédentes.

 

Sources :

Conférence-débat – l’Innovation en Finlande – jeudi 21 novembre 2002 – Paris

http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/pays-zones-geo/finlande/presentation-de-la-finlande/

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/552329-pourquoi-l-europe-innove-moins-que-les-etats-unis.html

http://www.la-croix.com/Actualite/S-informer/Economie/La-Finlande-donne-a-ses-seniors-l-envie-de-travailler-_NG_-2010-06-06-552607

Share this post

No comments

Add yours