La théorie C-K ou comment concevoir l’inconnu ?


« Designing the Unknown »

Dans cette vidéo publiée par le Centre de Gestion Scientifique de Mines ParisTech, le Professeur Armand Hatchuel présente le résultat de ses recherches sur la rationalisation du processus de conception : la théorie C-K.

Cette méthode est la première à donner une représentation mathématique de l’élaboration d’un produit ou d’une solution innovante.

Designing the unknown | C-K Theory Presentation from CGS Mines ParisTech on Vimeo.

À ce jour, cette technique issue des mathématiques modernes a reçu le soutien de plusieurs partenaires académiques en Europe ainsi qu’aux Etats-Unis, en Israël et au Japon.

Elle est aussi reconnue par de grands groupes industriels tels que Dassault Systèmes, RATP, Renault, SNCF, STMicroelectronics, Thales et Vallourec. Ces entreprises sont d’ailleurs devenues partenaires de la Chaire Théorie et Méthodes de la Conception Innovante, lancée en janvier 2009 afin d’optimiser et diffuser ces travaux.

 

Une version longue de la vidéo est également disponible.

 

 

Sources :

http://cgs-mines-paristech.fr/tmci

http://www.paristech.fr/index.php/fre/Recherche/Chaires/Chaires-par-thematique/Conception-industrialisation/Theorie-et-methodes-de-la-conception-innovante

Share this post

1 comment

Add yours
  1. Andrew Mckensey 17 janvier, 2014 at 04:32 Répondre

    Salut Chloé, si ton titre est une interrogation à laquelle tu nous invites à répondre, alors ma réponse serait un grand OUI !
    En effet, la théorie C-K permet effectivement la conception de l’inconnu, car par sa définition elle vise à redéfinir l’identité même de l’objet problématique, en interrogeant un espace de connaissances pour essayer de justifier les concepts composant cet objet. CK demande la compréhension de notions de base sur la théorie mathématique des ensembles, la théorie de décision, la disjonction, l’exploration, l’expansion, la conjonction, etc. Mais la question qui semble compléter la tienne est de savoir c’est la seule théorie qui conduit à la conception de l’inconnu innovant? C’est-à-dire l’inconnu qui soit générateur de profit ou de succès pour l’entreprise. Si je m’appui sur le livre « Cartographie des processus d’innovation », l’auteur semble y répondre en proposant une vue tridimensionnelle des directions d’innovations. À travers des plans mathématiques d’innovation dont les axes sont portés par TRIZ, ASIT et CK. Il y soutient que TRIZ et CK, pris ensembles, conduisent à de l’innovation de rupture, TRIZ et ASIT conduisent à de l’Innovation incrémentale, et CK et ASIT conduisent aux autres types d’innovation du genre Jugaad, Frugal, etc. Je t’invite donc à voire le sommaire de ce livre, et à le consulter gratuitement dans la bibliothèque d’amazon, si tu as un compte kindle.
    Le lien pour consulter ce livre est :
    https://www.amazon.fr/dp/B00HVIC53Y

    Andrew McKensey

Post a new comment